L’année de terminale est terminée et arrive l’échéance de l’examen du bac de maths 2017.
Vous avez travaillé régulièrement pendant toute votre année de terminale mais vous doutez et vous êtes en période de stress devant le grand défi de réussir et d’obtenir son baccalauréat qui sera votre ticket d’entrée pour des études post-baccalauréennes.

Les sujets et corrigés du bac de maths :

Session 2016

 

Des conseils pour réviser le baccalauréat en mathématiques

1) Connaître son cours

– Apprendre son cours (par coeur).
– Faire une fiche récapitulative des points essentiels du cours (définitions, propriétés, théorèmes et démonstrations exigibles). Vous pouvez visiter le site Mathovore avec de nombreux sujet du baccalauréat de mathématiques.
– Faites une restitution de mémoire pour voir si le cours est connu. Sinon, le relire et recommencer jusqu’à obtenir une restitution de qualité.
– Relire régulièrement le cours.

2) Comment évaluer son niveau ?

On peut élaborer les différents niveaux de compétences sur un exercice :
Vous ne comprenez pas l’exercice lorsqu’il est fait au tableau ou lorsqu’on vous l’explique.
Vous ne saurez pas refaire cet exercice ou un exercice similaire le jour de l’examen.
Vous comprenez l’exercice lorsqu’il est fait au tableau ou si on vous l’explique mais vous ne savez pas le refaire.
Vous êtes capable de refaire l’exercice avec vos notes ou de l’aide.
Vous êtes capable de refaire l’exercice sans aide.
Vous saurez refaire cet exercice ou un exercice similaire le jour de l’examen.
Vous êtes capable de refaire l’exercice sans aide et de transposer la méthode à un exercice similaire mais différent.
Vous saurez utiliser vos connaissances pour résoudre un problème similaire le jour de l’examen. Vous êtes prêt !

3) Comment progresser ?

– Faire des fiches méthodes (par exemple, comment montrer que l’on a une asymptote, les étapes du raisonnement par récurrence, comment calculer une aire, tout exercice dont la résolution revient régulièrement en mettant en évidence les différentes étapes…).
– Commencer par revoir les exercices d’application du cours (les exemples du cours et les exercices d’application du livre vus en classe). Pour chaque exercice, noter le niveau atteint. Reprendre les exercices jusqu’à être capable de les résoudre seul.
– Une fois cette étape maîtrisée, reprendre les devoirs fait à la maison et les devoirs sur table (exercices de type bac).  Pour chacun des exercices évaluer de même son niveau.
– Faire de nouveaux exercices de baccalauréats. Pour cela, vous avez notre site Mathématiques Web (sujets de bac + corrigés).

Attention

Lorsque vous cherchez un nouvel exercice, ne regardez pas le corrigé.
Si vous n’arrivez pas à résoudre une question, trouvez un autre exercice déjà fait qui traite de la même question et essayez d’appliquer la solution au nouveau problème. Si vous n’y arrivez toujours pas, demandez une explication à votre professeur ou à un autre élève. Le corrigé doit être l’ultime recours.
L’apprentissage n’est pas linéaire !
Il peut vous paraître inutile et/ou trop long de reprendre les différents exercices faits dans l’année.
L’étape suivante qui consiste à faire de nouveaux exercices ne sera réellement efficace que si vous avez assimilé les exercices travaillés dans l’année.

4) Comment gagner des points (ou ne pas en perdre) le jour du bac ?

– Prendre une copie double par exercice. Cela permet de revenir en arrière, de passer à un autre exercice si ce n’est pas fini.
– Soigner la présentation de la copie : « Aérer » la copie : Numéroter clairement les questions ; Espacer les questions ; Encadrer les résultats.
– Lire un énoncé en entier. Cela permet de
– voir les résultats déjà donnés (les souligner)
– voir ce que l’on peut/sait faire, y compris à la fin de l’exercice. Cela permet de glaner des points.
– Tous les résultats doivent être justifiés : citer les théorèmes ou le cours ou les données de l’exercice.
– Ne pas laisser croire que l’on a établi un résultat si ce n’est pas le cas. Si un résultat est donné et que l’on ne sait pas le démontrer, l’admettre et répondre à la question suivante. Le contraire peut rendre le correcteur plus strict et moins « bienveillant ».
– Répondre à toutes les questions où il est spécifié que « toute forme de recherche sera prise en compte ». La recherche est alors valorisée même si vous n’avez pas fini. De même pour la restitution organisée des connaissances.
– Maîtriser le temps : 5 points correspondent à une heure. 4 points correspondent à 45mn. 6 points correspondent à 1h15. C’est aussi vrai pour un QCM.
– Utiliser les 4 heures. Même si vous êtes bloqué pendant un moment, les idées peuvent (re)venir. Ce serait dommage que vous soyez déjà dans la rue.